Lancement du Projet EARTH : l’UT2J partenaire (et le Master GTDL – site de Foix) !

Financé par l’Union européenne à hauteur de plus de 900 000 euros, le projet académique bénéficie du label Capacité Building du programme Erasmus + pour une durée de 3 ans jusqu’en 2021. Il a pour objectif de soutenir le développement territorial rural en Amérique latine.

L’UT2J fait partie de douze partenaires du projet EARTH (Education Agriculture and Ressources for Territories and Heritage) réunissant des universités et des ONG d’Europe et d’Amérique latine et coordonnés par l’Université de Molise en Italie.

Le premier cours en ligne du projet EARTH a débuté le lundi 30 septembre avec la première promotion de l’Université Toulouse 2 – Jean Jaurès. Plus de 40 étudiants se sont connectés à la plate-forme du projet pour la première des conférences sur les acteurs et les défis du développement territorial rural de chacun des pays impliqués dans le projet. Les étudiants proviennent des 9 universités différentes participant au consortium EARTH. Les cours en ligne représentent l’un des livrables et activités prévus par le projet.

Les étudiants qui fréquenteront les 6 écoles internationales développées dans chacun des pays partenaires seront sélectionnés parmi ceux actuellement admis aux cours en ligne. Le projet avance très bien et le réseau de coopération créé entre les universités et ONG européennes et latino-américaines impliquées est efficace et prometteur.

L’UT2J est impliquée dans le projet EARTH à travers l’engagement d’enseignants chercheurs du Lisst (UT2J/CNRS) et de Dynamiques rurales (UT2J/Ensfea) avec l’appui de deux administratifs.

L’offre pédagogique du projet Earth est notamment proposée aux étudiants du Master mention GTDL (Gestion des territoires et développement local) – Parcours territoires ruraux.

En savoir plus sur le projet

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé par les étudiants de la licence professionnelle développement des territoires par l'e-commerce et l'e-tourisme