Conférences universitaires ouvertes

Jusqu’au mois de mai 2022 retrouvez, les jeudis, des conférences ouvertes à toutes et tous!

Sur des thèmes variés, le Centre Universitaire de l’Ariège propose de nous retrouver, au sein du bâtiment 7, autour de conférences, en fin de journée.

6 conférences sont prévues dont 4 en co-organisation avec l’association ANA-Conservatoire d’espaces naturel Ariège.
Cette association naturaliste bien implantée sur le département, viendra transmettre ses connaissances au grand public et mettre en lumière la richesse de notre patrimoine naturel.

 

AU PROGRAMME : 

20 janvier :         La nature à quoi ça sert ? par Julien Vergne de l’ANA.
– La Nature, c’est sale !
– Non c’est beau !
– Non, c’est dangereux ! De toute façon, y en a trop !
– Ben non, justement, il faut lui laisser plus de place.
– Ben voyons ! Tu serais pas un peu écolo, toi ?
– Non mais on en a besoin, quand-même. Et puis c’est scientifiquement prouvé…
– Que tu gobes n’importe quoi ! La nature, il faut la gérer, sinon, elle te bouffe !

Quel est notre regard sur le vivant, sur la place qu’on y occupe et sur notre façon d’agir avec lui ? Autant de questions qui méritent que l’on s’interroge et probablement pour lesquelles il est nécessaire de changer notre regard.

10 février :          Le rôle des Eurorégions pour le développement des territoires à travers la coopération transfrontalière par Xavier Bernard Sans, secrétaire général de l’Eurorégion Pyrénées Méditerranée.
Il y évoquera le rôle des territoires et de la coopération territoriale pour une meilleure construction de l’Europe et pour faire notamment face aux grands défis actuels (climatiques, sociaux, sanitaires, économiques…).

17 février :          Réchauffement climatique en Ariège ? par Julien Vergne de l’ANA-CEN Ariège et Michael Singer, chercheur en ecologie au CNRS de Moulis.
– Il paraît que le temps se réchauffe… Il paraît…
– En tout cas, c’est sûr, y a plus de saison, ma bonne dame !
– Et puis de toute façon, ils se trompent tout le temps à la météo.
– Mais nous, heureusement, on ne craint rien, on est en Ariège !
– Allez, je fais un petit peu de ski tant que je peux. Y paraît que bientôt, on pourra plus…
Le climat évolue et les scientifiques du GIEC nous préviennent des changements auxquels on doit s’attendre… et surtout de ceux qui sont déjà en cours. Car le changement climatique est une réalité dont nous voyons, même en Ariège, des effets depuis plusieurs années. Mais ce n’est pas la fin du monde et il y a du pain sur la planche pour tous·tes. Il est nécessaire d’en avoir conscience et d’agir à plein de niveaux.

17 mars :             Ancrages et destins croisés de nouveaux habitants en Ariège par William Berthomière et Christophe Imbert, géographes.
Suite à l’exposition « Par pur par hasard » du Centre de Ressources , les deux géographes viendront évoquer le fruit de leurs recherches.
L’Ariège offre depuis longtemps la possibilité à des personnes venues d’ailleurs d’occuper une place dans son paysage social et géographique. Leurs vies sont marquées par l’invention et l’adoption de principes contournant les critères normés de l’habitat, de l’agriculture et de l’accueil.
Travailler à produire la compréhension de l’évolution des sociabilités dans le monde rural constitue l’un des objectifs que se sont donnés les deux géographes du projet de recherche CAMIGRI.

24 mars :             Préserver et valoriser la nature, quel équilibre ? par Julien Vergne de l’ANA-CEN Ariège.
– La Nature, c’est important pour se ressourcer ou se balader.
– Ouais, d’ailleurs y a de plus en plus de citadins qui y vont. Y sont en manque.
– Ouais et ils font tout n’importe comment. Ils ont pas les codes !
– Grave ! Faudrait leur montrer, les éduquer.
– Ben oui, nous on sait, on vit à côté et ici, la nature est préservée.
– De ouf ! Y a plein de parcs, de réserves et tout.
– Ouais, un peu trop, des fois… On peut pas faire ce qu’on veut…
Comment concilier la préservation du vivant (et d’ailleurs comment préserve-t-on le vivant ?) et sa valorisation ? Comment articuler les loisirs de nature, le tourisme et la protection de l’environnement ? Vaste question, souvent mal abordée.

21 avril :              Circulation d’espèces : doit-on mieux « gérer nos frontières »? par Julien Vergne de l’ANA-CEN Ariège.
– Tiens, regarde : « encore une nouvelle espèce exotique trouvée en Ariège ».
– Normal, c’est le changement climatique.
– Non, elle serait arrivée de l’Est avec des matériaux de construction.
– Ah ouais, ça c’est la mondialisation !
– Ouais, avant ça n’arrivait pas. On faisait dans le local et le climat était toujours pareil…
– Maintenant, y a plein d’espèces qui viennent d’ailleurs, des virus, tout ça… Ça va envahir nos villes et nos campagnes…
– Ouais… P’t-être qu’il faudrait fermer les frontières, se protéger ?
Frelon asiatique, Pyrale du Buis, ambroisies… Autant d’espèces dites « exotiques envahissantes » qui sont localement responsables d’une perte importante de la biodiversité. Mais quid des espèces que l’on a introduites pour les cultiver, les élever ou les chasser ? Et quid des espèces qui viennent naturellement chez nous ? Doit-on les gérer et si oui comment ?

Entrée gratuite. Pass vaccinal obligatoire.

Commentaire (1)

  • Christine Sicart| février 19, 2022

    Merci pour ces conférences ouvertes, toujours intéressantes.
    Est-ce trop rêver que d’espérer que vous fassiez venir un jour de grandes pointures telles que
    – Cyril Dion, cinéaste et écrivain à l’origine de la Convention Citoyenne pour le Climat,
    – Jean-Marc Jancovic, ingénieur, conférencier, fondateur de Carbone 14, membre du Shift Project et auteur entre autres du PTEF (Plan de Transformation de l’Economie Française) et de la BD « Un Monde sans fin »,
    – Arthur Keller 👍, dont tout le monde, élus, étudiants et citoyens, devrait écouter les conférences pour savoir vraiment ce qui va très vite nous tomber dessus et comment s’y préparer : https://youtu.be/ww8ljKohPGU … ?

  • Répondre à Christine Sicart Annuler la réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Site réalisé par les étudiants de la licence professionnelle développement des territoires par l'e-commerce et l'e-tourisme